La vie d’une tortue géante des Galápagos

Tortue géante des Galápagos

Tortue géante des Galápagos. AnuPrieto [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)]

Carte d’identité :

  • Nom commun : Tortue géante des Galápagos
  • Nom nominal : Chelonoidis nigra
  • Classe : Reptilia (peau écailleuse)
  • Ordre : Testudines (possède une carapace)
  • Famille : Testudinidae (la carapace est voûtée, vie terrestre avec pattes épaisses et solides munies de doigts courts)
  • Nombre de sous-espèces reconnues : 10
  • Espérance de vie : 150 à 200 ans
  • Répartition : Archipel des îles Galápagos (Équateur)
  • État de conservation : Vulnérable

La vie normale d’une tortue géante femelle des Galápagos au XIXe siècle

Découvrez la vie d’une tortue géante des Galápagos, au moment où île a commencé à être habité par les Hommes et ceux qui l’accompagne dans chacun de ses voyages, certain en clandestin.

Seul le jour de sa naissance

tortue des galapagos - oeuf - bébé

Œuf et petite tortue des Galápagos. https://www.flickr.com/photos/akeg/ [CC BY-SA 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)]

La petite tortue commence sa vie sous le sable, avec ses frères et sœurs, dont le sexe a été déterminé par la température. Elle est restée là-dessous pendant une période comprise entre 120 et 260 jours sur une des îles des Galápagos. Lorsque la petite tortue éclot enfin, il lui faut environ un mois pour sortir de cette couveuse. À sa sortie, personne ne l’attend, elle et sa fratrie doivent se débrouiller seul. La petite tortue se trouve alors entre les vagues qui viennent s’abattent sur la plage et l’appel des terres.

Ses ancêtres n’avaient qu’un seul ennemi lorsqu’ils étaient jeunes, la buse des Galápagos. C’est un rapace noir d’environ 130 cm d’envergure et qui vit à l’année sur les îles de l’archipel. Mais depuis l’arrivée des Hommes, le nombre de prédateurs et de voleurs de nourriture a augmenté. Ainsi, il y a les Hommes eux-mêmes qui les chassent et les mangent, ainsi que ce qu’ils ont ramené avec eux. Intentionnellement ou non. Il y a les chiens, meilleur ami de l’homme, et les rats qui viennent les chercher bien avant qu’ils ne sortent de leurs œufs. Mais les Hommes n’ont pas ramené que des prédateurs.

À sa naissance, la petite tortue mesure 6 cm pour un poids compris entre 80 et 150 grammes. Pour grandir, elle mange l’herbe et les fruits qui se trouvent à sa portée. La jeune tortue apprend alors à utiliser son bec tranchant pour découper sa nourriture. Pour l’eau, elle se contente souvent de la rosée et de l’eau qui se trouve dans sa nourriture. À 18 mois, la tortue mesure 70 centimètres et presque un mètre à trois ans.

Une vie tout en lenteur

La tortue géante des Galápagos a maintenant 5 ans, et elle a pris ses habitudes, comme tous ceux de son espèce. Elle commence sa journée par un bain de soleil, espèce à sang froid oblige, pendant environ deux heures. C’est ensuite la quête de nourriture qui lui prend tout son temps. Suivant le moment de l’année, la tortue géante cherche de l’herbe tendre à brouter sur son île des Galápagos. Ainsi durant les saisons des pluies, la grande dame prend ses quartiers dans les plaines herbeuses au pied des montagnes. Alors que pendant les saisons sèches, la tortue géante préfère les flancs des montagnes, là où la pluie est plus importante.

tortue géante des galapagos - mâle - combat

Combat de dominance entre mâle tortue géante des Galápagos. https://www.flickr.com/photos/lightmatter/ [CC BY 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)]

Elle ne se refuse pas quelque plaisir, même si l’herbe tendre compose l’essentiel de sa nourriture. La tortue géante a une cinquantaine de végétaux qui peuvent entrer dans son régime alimentaire. Ainsi, il lui arrive de manger le fruit du Mancenillier, qui se trouve être très toxique pour l’Homme. Mais aussi des fruits de cactus dans les zones plus sèches.

Mais elle est une grande gourmande, comme toute tortue géante des Galápagos. En effet, tant qu’il y a de la nourriture disponible, la tortue géante mangera même si elle est déjà pleine. Pour ce qui est de l’hydratation, elle se contente de ce qui se trouve dans sa nourriture. Mais lorsqu’elle tombe sur de l’eau en abondance, la tortue géante boit énormément. Elle peut aussi transformer ses propres graisses en eau sous sa carapace, bien pratique en cas de sécheresse.

La tortue géante des Galápagos sait aussi prendre le temps de profiter du bienfait de la boue. Elle s’enfonce dans un trou boueux qui lui apporte divers bienfaits. Cela lui permet d’auto-réguler sa température, de l’aider dans sa digestion et même d’enlever les parasites. Pour ce dernier point, la tortue géante peut compter sur les pinsons des Galápagos. Lorsqu’ils se présentent devant elle, la dame étire son coup pour leur permettre d’accéder aux tiques. C’est une relation gagnante pour tout le monde, une relation symbiotique mutualiste.

Le moment de poursuivre le cycle

tortue géante des galapagos reproduction

Reproduction chez les tortues géantes. davidberkowitz [CC BY 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)]

La tortue géante des Galápagos atteint l’âge de se reproduire entre 20 et 25 ans. Les mâles se mettent à beugler bruyamment et étire le cou pour attirer son attention. Ils font cela pendant des heures, à n’importe quel moment de l’année, même si c’est surtout entre janvier et août.

Lorsque deux mâles tortues se battent pour une femelle pour déterminer qui a la plus longue. En effet, ils étirent leurs pattes et leurs cous pour savoir qui est le plus grand. Le plus petit abandonne la partie sans demander son reste. Le vainqueur monte alors sur la tortue femelle, la forçant à s’accoupler, après lui avoir mordu les pattes pour la stopper. Il fait son affaire très rapidement, c’est d’ailleurs bien la seule chose qu’ils font vites.

Après l’accouplement, la tortue géante des Galápagos se dirige vers les zones sableuses, souvent proche des plages. Elle se met alors à creuser un trou à l’aide de ses pattes arrières qui peut durer toute une journée. Une fois que la tortue géante atteint une profondeur de trente centimètres, elle dépose ses œufs, qui se compte entre deux et seize. La tortue géante les recouvre d’un mélange de sable et d’urine. Repartant à sa vie dans les plaines, comme sa mère l’a fait avant elle.

La lenteur, assurance d’une longue vie ?

tortue géante des galapagos

Tortue géante des Galápagos. Charles J Sharp [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)]

La tortue géante des Galápagos a maintenant 40 ans et elle a atteint sa taille et son poids maximal. Elle mesure alors entre 1,20 et 1,60 mètres, pour un poids compris entre 200 et 400 kg. Durant sa longue vie, la tortue géante a su être discrète malgré sa taille imposante. Évitant de finir en réserve de viande fraîche pour les baleiniers, les pirates, ainsi que les prisonniers. Sa vitesse moyenne est de 300 m/h, même si la vieille dame peut accélérer, en cas d’urgence, pour aller pondre par exemple.

Avec le temps, la tortue géante se trouve de plus en plus souvent en compétition avec les chèvres qui pâturent sur ses plaines des îles des Galápagos. Elles ne viennent pas des îles, mais des Hommes qui sont venus y vivre. Alors, la tortue géante doit partager, elle n’a pas le choix, l’envahisseur ne demande pas s’il peut, il prend simplement.

C’est peut-être cette lenteur dans leur quotidien qui leur assure une vie longue. La tortue géante des Galápagos peut alors atteindre facilement les cent ans, avant de finalement s’éteindre dans la tranquillité.

N’oubliez pas de laisser un commentaire. Que ce soit pour faire connaître votre avis où améliorer les biographies et les articles de ce blog. En vous remerciant de cette lecture et d’avoir découvert cette histoire.

Les tortues géantes des Galápagos présentes sur Histoire de Compagnie

  • Harriet était une doyenne du monde animale, découvrez quelle célébrité elle a pu croiser le chemin dans sa longue vie.

Anecdotes sur les tortues géantes des Galápagos

  • Galápagos signifie tortue en espagnol.
  • La tortue géante est endémique des îles des Galápagos.
  • La tortue de Pinta, une des sous-espèces des Galápagos, a disparu le 24 juin 2012.
  • Les œufs sont de la taille d’une balle de tennis.
  • Un programme de sauvegarde a été mis en place pour sauver l’espèce.
  • 15000, c’est le nombre de tortues qui reste sur les îles des Galápagos.

Sources (mis à jour le 04/03/2019)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
in diam venenatis leo Donec ut eget tempus id risus. dolor. sem,
%d blogueurs aiment cette page :