Kaiser, le pigeon aux deux guerres

Kaiser, le pigeon aux deux guerres. Image du National Museum of American History.

Carte d’identité

  • Nom : Kaiser (signifiant empereur en allemand, titre des souverains du Saint-Empire)
  • Autre nom : 17-0350-47
  • Né en février 1917 à Coblence, Allemagne
  • Décédé le 31 octobre 1949 au Fort Monmouth, New Jersey, USA
  • Age : 32 ans
  • Espèce : Pigeon biset (Columba livia)
  • Sexe : M

L’histoire vraie du pigeon Kaiser

Découvrez la vie du pigeon Kaiser, qui a servi sous deux drapeaux différents.

Combattre pour l’armée allemande

Le pigeon naît la première semaine de février 1917 dans un pigeonnier civil de Coblence. À peine cinq jours après sa naissance, il reçoit un bracelet métallique sans soudure placée à sa patte gauche. Ce qui se trouve dessus, c’est son numéro d’identification et la couronne impériale allemande. Kaiser ne pourra plus jamais s’en séparer sans y perdre sa patte. À six semaines, des représentants de l’armée impériale allemande viennent le chercher.

Kaiser reçoit l’entraînement d’un pigeon voyageur, après que sa première plume est apparue. Il commence son service au front en avril 1917 dans le nord de la France. Le pigeon fait parti de ceux qui renseigne le Kaiser Wilhelm II sur les victoires et les défaites de l’armée impériale allemande. La première guerre mondiale avance dans le temps, les Américains entrent en guerre tandis que l’armée allemande perd du terrain. Ainsi en octobre 1918, le pigeon Kaiser se trouve dans les tranchées lors de l’offensive massive de Meuse-Argonne.

Après des tires dans tout les sens, des cris de douleurs, ce sont les Américains qui arrivent là où il se trouve. Le pigeon Kaiser est dans un panier avec dix autres compagnons d’infortune, finissant comme prisonnier de guerre. Après l’armistice du 11 novembre 1918, c’est le confinement pour les pigeons capturés, leurs avenirs sont toujours en suspens.

La vie de Kaiser entant que prisonnier de guerre

Des pigeons allemands prisonniers de guerre défilent dans les rues avec des soldats américains. Image du National Museum of American History.

En décembre 1918, leurs sorts est finalement statués, Kaiser et les autres partent pour les terres de l’oncle Sam. Ils arrivent ainsi le 17 juillet 1919 par bateau militaire, l’USS Fj Luckenbach. Il se trouve dans un groupe de 21 pigeons allemands capturés, sans compter les nombreux pigeons héros américains. Le pigeon Kaiser participe à des défilés de prisonnier. Le trajet se fait en voiture, enfermé avec d’autres pigeons allemands dans une cage, des soldats américains de chaque côté. Après cela, il s’installe au Signal Corps Pigeon Center de Fort Monmouth dans le New Jersey.

Malgré sa condition de prisonnier de guerre, Kaiser à la gîte et le couvert, ainsi qu’une compagne. Tout ce qu’il lui faut pour en faire son nouveau chez lui, là il rentre à chaque mission. C’est aussi dans ce lieu qu’il reçoit son nom Kaiser, peut être parce qu’il faisait le lien avec le Kaiser Wilhelm II. Ce changement de terre ne le dérange pas, il permet la naissance de nombreux pigeons. Dans les années 1930, il est le dernier pigeon allemand capturé encore en vie.

Pendant la seconde guerre mondiale, Kaiser déménage dans le Missouri, au camp Crowder. Tandis que ces nombreux descendants officient en Europe et dans le Pacifique. En 1945, ce sont 75 descendants qui se trouvent dans les rangs de l’armée, c’est le rôle qui lui a été attribué pour cette guerre. Il possède sa propre cage blanche équipée d’un radiateur électrique pour compenser les nuits froides. Kaiser partage la fin de sa vie avec Lady Belle.

Le corps de Kaiser naturalisé, avec ses deux bagues, allemande et américaine. Image du National Museum of American History.

Kaiser, pigeon allemand à des commémorations officielles américaines

Après la guerre, Kaiser, avec Lady Belle, retourne au Fort Monmouth pour une semi-retraite du service actif. Le 27 février 1948, une fête d’anniversaire est organisée en son honneur par les enfants de la crèche du fort. En août 1948, il est nommé First Retread Post No 667 de la légion américaine à Los Angeles. Ce titre est gravé sur une deuxième bague en or se trouvant sur sa patte droite.

Le 20 janvier 1949, c’est l’investiture du Président Truman, Kaiser est présent, ainsi que deux autres pigeons célèbres, GI Joe et Jungle Joe. Cela est dans le cadre d’une exposition sur les Corps des transmissions. En 1949, le jour d’Halloween, le vieux pigeon de 39 ans s’éteint. Ses descendants seront longtemps présents dans les rangs de l’armée américaine. Le corps du pigeon Kaiser est naturalisé et exposé au Smithsonian Institution, en compagnie, depuis 1950, de trois autres pigeons, Global Girl, Anzio Boy et Cher Ami.

Découvrez la vie de nombreux autres animaux, tel que l’hippopotame Komir qui s’est connaître par son acte de jalousie. Ou encore le raton laveur Oreo qui a permis la création d’un personnage en image de synthèse. N’oubliez pas de laisser un commentaire. Que ce soit pour faire connaître votre avis où améliorer les biographies et les articles de ce blog. En vous remerciant de cette lecture et d’avoir découvert cette histoire.

Média

Il ne semble pas que des ouvrages lui soit dédié. Des références possibles dans des journaux américains, dont le New York Times.

Source

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
ut tempus accumsan consectetur sem, ante. in velit, leo odio Praesent
%d blogueurs aiment cette page :