Marjan, le lion défiguré par la guerre

Marjan - lion

Marjan, le lion défiguré. Image d’Oleg Popov, Reuters.

Carte d’identité

  • Nom : Marjan (corail en pachtoune)
  • Né en 1976 en Allemagne de l’Ouest
  • Décédé dans la nuit du 25 et 26 janvier 2002 au zoo de Kaboul (Afghanistan)
  • Age : 26 ans
  • Espèce : Lion (Panthera leo)
  • Sexe : M

L’histoire vraie du lion Marjan

Marjan, surnommé le dernier lion d’Afghanistan, c’est son histoire que vous pourrez découvrir ici. Ainsi que le moment de sa vie dont le monde entier s’est offusqué de connaitre.

Une naissance sans précision

Le début de vie de Marjan le lion est assez flou, il est né quelque part en Allemagne de l’Ouest durant l’année 1976. Marjan passe ainsi les deux premières années de sa vie dans le zoo de Cologne. Est ce son lieu de naissance ? Et quand n’est il de la sous-espèce à la quelle il appartient ? Actuellement le zoo de Cologne possède trois lions d’Asie, l’un d’eux appartient-il à sa lignée ?

L’année de sa naissance, Marjan voit de la neige dans le courant du mois de décembre avec des températures négatives. Tout au long de l’année, durant sa vie au zoo de Cologne, la pluie lui tombe souvent dessus. Mais avec combien des siens passent il ses journées dans son enclos ?

En 1978, Marjan doit partir pour le zoo de Kaboul, il est un cadeau pour le roi. Le jeune lion doit alors certainement être endormi avant d’être mis dans une caisse exiguë. Par quel moyen de transport a-t-il voyagé ? Par mer, par les airs, par la route ? Est-ce que son bien-être et son stress ont été pris en compte pour le voyage jusqu’en Afghanistan ?

Marjan arrive ainsi durant l’année 1978 dans le zoo de Kaboul, ou il est baptisé par ses gardiens. Son enclos est un simple carré de béton, sans ombre pour se rafraîchir du soleil, entouré de mur et de barreaux. Marjan est rejoint quelque temps plus tard par une lionne, Chucha. Les températures y sont plus chaudes, et la pluie n’est plus aussi fréquente que dans le zoo européen. Marjan et sa compagne vivent au rythme des ouvertures du zoo, des visiteurs qui s’arrêtent devant son enclos.

Un lion défiguré par vengeance

Marjan - lion - défiguré - couché

Marjan après l’attaque couché au sol. Image d’Yannis Behrakis, Reuters.

Durant l’année 1979, le pays est confronté à une guerre, envahit par l’armée soviétique. Dans ces années troubles, la fréquentation doit diminuer, sans subir de dégâts matériels. Les conflits évitent la ville de Kaboul. C’est durant les années 1990 que le lion Marjan ainsi que tous les résidents en font les frais. Le zoo subit des attaques aériennes, détruisant le centre de fourniture médicale. Ne permettant plus aux soigneurs de leur donner les soins nécessaires. Chaque jour, Marjan et Chucha se font caillasser par les visiteurs simplement par jeu. Tous les animaux du zoo de Kaboul sont affamés, tandis que certain servent même de nourriture.

Le 27 mars 1995, un soldat s’introduit dans son enclos. Il s’approche de Chucha qui se laisse caresser, mais Marjan ne tolère pas cela. Le lion se précipite sur le taliban, le tuant devant les yeux de son frère et des spectateurs venus voir « l’acte de courage ». Qu’est ce qui pousse alors Marjan à l’attaquer ? Est ce la faim qu’il doit supporter depuis plusieurs jours ? Ou bien le fait que l’homme se soit introduit sur son territoire et qu’il ose toucher à la lionne ?

Le lendemain, le 28 mars 1995, une grenade est jetée dans son enclos par vengeance. Marjan saute alors dessus, pensant peut être que c’est de la nourriture, et subit l’explosion en pleine face. Son cou et sa poitrine sont épargné, grâce à sa crinière. Marjan est toujours conscient après l’explosion, et des personnes viennent à son secours, pour le calmer. Malgré les opérations, le lion se retrouve sourd, et ne possède plus qu’un seul œil. Il se retrouve mutilé à vie, sans mâchoire inférieure ne lui permet plus de manger de la viande désossée. À chaque fois qu’il veut retourner dans sa tanière, Marjan tombe au sol, sa vue associé au fait qu’il boite n’aide pas.

Un prophète comme sauveur

Marjan - lion - nourriture

Marjan avec de la nourriture dans la gueule avec l’un de ses soigneurs à ses côtés. Image de Damon Winter, Dallas Morning News.

En 1996, les talibans prennent la ville de Kaboul et caillassent les animaux du zoo car il serait en désaccord avec le Coran. Ils souhaitaient réellement les voir morts. Mais heureusement, Sheraq Omar, le gardien du zoo, leur infirma que le prophète Mahomet aimait et possédait lui-même des animaux domestiques. Néanmoins, malgré cette révélation, le zoo se retrouve à l’abandon. Sans le dénouement des salariés non payés, les animaux seraient tous morts de faim. Même si certain finissent comme nourriture pour la population.

Deux ans plus tard, en 1998, les deux lions font parties des rescapés, les 19 survivants sur les 417 présents 26 ans plus tôt. En novembre 2001, de nombreuses explosions se font entendre dans la ville. Après six semaines, Kaboul finit libéré des talibans et le monde peut alors découvrir le dernier lion d’Afghanistan. Sa femelle Chucha est décédée entre temps, sans que la date ne soit connue. Mais Marjan n’aurait pas mangé pendant une semaine. Était ce pour marquer son deuil ?

Marjan entretient une grande complicité avec son gardien, se laissant caresser, le touchant avec sa tête, comme il le ferait avec l’un des siens. Un chat vient aussi lui rendre visite dans son enclos. Par la suite, Marjan reçoit ses premiers soins vétérinaires de la part d’une équipe d’expert. Le vieux lion apparaît amaigri, faible mais en bonne santé, selon leur analyse et reçoit un traitement parasitaire. Un vétérinaire le pique, parfois à l’aide d’un long bâton, tandis que son soigneur le distrait avec des caresses. Sa tanière se retrouve équipée d’un chauffage, ainsi que de lumière et d’une rampe d’accès pour y rentrer et sortir.

La paix sans le lion Marjan

Marjan - lion - traitement

Marjan recevant son traitement. Image de Tanya Makeyeva, AP le 22 janvier 2002.

Le vieux lion réagit bien au début, mais plus le temps passe et plus son état s’aggrave. Le 23 janvier, Marjan refuse de se nourrir, et devient de plus en plus faible, le vieux lion a besoin d’aide pour rentrer dans sa tanière. Mais le 25 janvier, il est tellement faible que le lion doit être transporté sur un matelas dans sa tanière. Marjan, le dernier lion d’Afghanistan est mort dans la nuit, retrouvé au matin du samedi 26 janvier 2002. Au même endroit ou les gardiens l’avaient laissé, allongé sur le côté. Ceux qui l’ont connu se rende une dernière fois à son chevet pour lui dire au revoir.

Le lion Marjan serait mort d’une insuffisance hépatique et rénale. Il aura vécu bien plus longtemps qu’un lion dans la nature, malgré l’accident qu’il a subi. Le dimanche 27 janvier 2002, son corps sans vie se voit privé de sa peau et de sa magnifique crinière. Le soir même, les gardiens enterrent les restes de son corps dans l’enceinte du zoo, dans une cérémonie privée. Au-dessus se trouve, une pancarte avec écrit en pachtoune, «  Marjan est âgé de 23 ans environ. Il était le lion le plus célèbre du monde. » Le 28 janvier 2002, une commémoration ouverte au public fut organisé, et des centaines de personnes se rassemblèrent pour lui donner un dernier hommage.

Marjan - lion - chat

Marjan en compagnie d’un chat.

Une statue de Marjan se trouve maintenant devant l’entrée du zoo de Kaboul. Allongé, le visage levé avec des orbites totalement vides. Pour ce qui est de la peau de Marjan, aucune information dessus, où se trouve-t-elle actuellement ?

Découvrez la vie d’un lion dans la savane africaine telle que Marjan aurait pu la vivre s’il était né dans la nature.

L’histoire du lion Marjan vous a marqué, découvrez la vie de l’hippopotame Komir, son histoire marquée lui aussi par une journée décisive. Ou vous préférez les grands prédateurs, lisez l’histoire de l’orque Keiko. N’oubliez pas de laisser un commentaire. Que ce soit pour faire connaître votre avis où améliorer les biographies et les articles de ce blog. En vous remerciant de cette lecture et d’avoir découvert cette histoire.

Média

Khaled Hosseini mentionne Marjan dans son roman The Kite Runner sorti en 2003. Ainsi que dans la série de court-métrages britanniques de 2009 The Great Game: Afghanistan. Le lion apparaît dans la collection d’essais de Denis Johnson, Seek. Plus récemment, Marjan se fait mentionner dans le livre de Kim Barker, The Taliban Shuffle.

Sources

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
libero porta. ut non facilisis venenatis, id, vulputate, accumsan ultricies elit. ante.
%d blogueurs aiment cette page :