La vie d’un Kangourou roux

La vie d'un kangourou roux.

Kangourou roux (image de Roger issus de Facebook)

Carte d’identité :

  • Nom commun : Kangourou roux
  • Nom nominal : Macropus rufus
  • Classe : Mammalia (allaitement des jeunes)
  • Ordre : Diprotodontia (ne possèdent qu’une seule paire de larges incisives sur la mâchoire inférieure, et deux des doigts sur les membres inférieurs ont fusionné)
  • Famille : Macropus (ce sont des animaux avec deux grandes pattes arrières et une queue puissante)
  • Espérance de vie : 6 à 20 ans
  • Répartition : Australie
  • État de conservation : Préoccupation mineure

La vie normale d’un Kangourou mâle en Australie au XXe siècle

Découvrez la vie d’un kangourou roux qui commencent son périple alors qu’il n’a que quelques jours. Les nouveaux prédateurs et les propres combats qu’il doit mener pour devenir un alpha.

Un haricot rouge dans une forêt de poils

kangourou, - bébé - joey

Un jeune kangourou, joey en anglais, tentant sa mère. Image de Wikipédia.

Dans la pénombre, un kangourou femelle accouche tandis qu’une petite larve rouge fait son apparition. C’est un fœtus qui n’a que 33 jours, il est aveugle et sans poil, tandis seul ses membres avants sont développés. Il lui faut bien cela pour remonter de l’utérus, sortant à l’air libre pour arriver jusqu’à la poche ventrale. Un voyage de trois à cinq minutes dans la fourrure de sa mère, à la seul force de ses petits bras et dans le noir complet. Ce petit kangourou mesure entre trois et cinq centimètres mais il est maintenant fermement accrocher à sa mamelle, parfois dans le vide, dont il se nourrit d’un lait gras. Il se nomme Skippy, un kangourou roux mâle qui n’est pas le premier petit de sa mère.

Au bout de 190 jours, le petit Skippy est suffisamment grand pour sortir pour la première fois de la poche de sa mère. Le jeune kangourou peut alors admirer le monde extérieur, ne plus se limiter à la poche, à ce petit monde. Mais le moment n’est pas encore venu de s’y promener, il profite de la vue, découvre le sol où sa mère mange. Jusqu’au jour, au bout de quelque semaine, qu’il se décide enfin à en sortir complètement.

Mais sa mère lui permet encore d’y rentrer, le jeune kangourou lui fait savoir en grattant la poche, dans lequel il se glisse facilement. Skippy y fera alors des aller-retours jusqu’à son 235 jours de vie. Le jeune kangourou roux est maintenant toujours à l’extérieur, un autre habitant a pris sa place. Sa mère était déjà fécondée alors qu’il se trouvait encore dans la poche marsupiale. Il avait fait de même avec sa sœur, la première née de sa mère. Elle s’était retrouvée avec trois petits en cette période d’abondance. À chaque tétée, Skippy a droit à une toilette, soit pendant ou après, cela pour renforcer leur lien.

Kangourou roux sur ses terres ancestrales, des prédateurs récents et d’outre-mer

Le chien sauvage, le dingo, prédateur venu d'outre-mer

Un des prédateurs, le dingo, arrivé en Australie entre 3500 et 4000 ans. Image de Glen Fergus [CC BY-SA 2.5 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)]

Skippy se trouve dans un groupe d’une dizaine d’individus, dépendant beaucoup de son lieu d’habitation. C’est un groupe de femelle avec un mâle dominant. Les conditions de vie sont plus favorable dans la partie orientale de l’Australie, contrairement à l’Est où se trouve des zones arides. Skippy et les siens apprécient ainsi les plaines présentant quelques arbres pour avoir de l’ombre. Son groupe dans une zone bien délimitée, même si les kangourous ne sont pas territoriaux. Des espaces se sont ouvert avec le temps, ainsi que de nombreux points d’eau artificielles.

Ce moment là de sa vie est le plus dangereux, les kangourous roux ont peu de prédateur dans la nature. Une fois adulte, il devient trop gros pour ses prédateurs actuels, sauf pour un qui croit en avoir la légitimité. Tous sont arrivé récemment, c’est le cas du dingo, des chiens sauvages et des renards. Suivant la situation, un adulte peut choisir deux techniques différentes. Se diriger vers un coin d’eau, et noyer son opposant. Ou bien, l’attraper avec ses pattes avant et le taper avec ses puissantes pattes arrières, le blessant gravement.

À partir de 18 mois son régime alimentaire change. Skippy prenait sur une autre mamelle, l’autre étant occupé par un autre petit et le lait n’était plus adapté pour lui. Il mange maintenant de l’herbe verte qui le reste même pendant les périodes de saisons sèches. Le kangourou roux trouve l’essentiel de son eau dans ce qu’il mange, se passant de boire pendant deux à trois semaines.

Skippy dort pendant la journée, se trouvant dans l’ombre des arbres, il ne s’active qu’à la tombée du soleil. Le kangourou roux peut alors profiter de la fraîcheur pour trouver sa nourriture jusqu’au petit matin. Durant la journée, sa nourriture remonte dans sa bouche pour être mâchée une deuxième fois. Contrairement à une girafe, il n’est pas un ruminant, Skippy le fait plus souvent tout en lui demandant d’avantage d’effort.

L’avènement d’un nouveau kangourou alpha

kangourou à l'entrainement

Deux jeunes kangourous à l’entrainement pour le combat. Image de David Clode (unsplash)

Le jeune kangourou Skippy a maintenant deux ans et il est sexuellement mature. Mais s’il veut avoir la chance de se reproduire, il devra combattre le mâle alpha, le dominant. Même s’il le provoque en duel, le grand mâle refusera sa demande. Alors Skippy s’entraîne avec les autres jeunes mâles lors de combat ritualisé. Cela peut se faire alors qu’ils sont en train de manger tranquillement, ou bien lors d’un toilettage entre eux. Alors l’un des deux prend une position haute pour demander un duel. Il n’y a aucune obligation, mais s’il accepte alors Skippy l’attrape par la nuque.

La tête part alors en arrière, la queue en soutient lorsqu’ils se donnent des coups de pattes. Les combats sont ritualisés et ne durent pas très longtemps dans ce cas-là. Le temps passe et arrive finalement le moment où il est prêt. Skippy est maintenant d’une taille imposante, ses bras sont très musclés. Il provoque en duel un mâle alpha, ce dernier se jette sur lui. Ils se bloquent les avants-bras, la tête toujours en arrière, tentant de s’attaquer les yeux. Les coups de pattes sont violents, les échanges sont fournis, jusqu’au moment où un craquement se fait entendre. Le kangourou alpha vient de recevoir un coup décisif, un os vient de se briser. Il doit partir, Skippy devient le nouveau mâle dominant, il devra à son tour protéger sa position lors de rare combat.

Skippy possède maintenant le droit de se reproduire avec les femelles qui sont en œstrus. Il peut le voir par des signes évidents, les femelles ont un comportement différents. Le kangourou mâle s’approche alors de la femelle, lentement, reniflant son urine pour vérifier. Skippy relève la lèvre supérieure révélant ses dents, c’est le flehmen. Le kangourou dominant la suit et ce rapprochement lentement d’elle pour ne pas l’effrayer. Si elle ne s’est pas encore enfuie, Skippy commence à la lécher, la gratter et la tapoter gentiment. La copulation peut avoir lieu, cela dure qu’une vingtaine de minute.

Un combat truqué pour le kangourou roux

Un mâle dans la force de l'âge.

Un kangourou mâle avec sa musculature imposante. Ici, une image de Roger qui s’est connaitre sur internet. Image de Facebook.

Le temps passe à nouveau, Skippy,  mâle dominant,  n’accepte plus les demandes de duels des plus petits. Malheureusement, son groupe s’est fait attaquer à plusieurs reprises par des hommes car ils seraient trop nombreux sur leur propre terre. Mais un évènement important se produit, la terre s’assèche, elle n’est plus suffisante pour tous les nourrir. Skippy et les autres kangourous doivent bouger pour trouver de nouveaux pâturages. Ils peuvent alors parcourir 25 à 30 kilomètres depuis leur territoire.

Dans ces cas-là, il n’y a pas de reproduction, les femelles ne peuvent plus être en chaleur, stoppant le développement de l’embryon. Tandis que les mâles, comme Skippy, ne produisent plus de spermatozoïdes. Ils doivent tous économiser de l’énergie, la nourriture devenant difficile à trouver. Pour trouver de l’eau, le kangourou roux creuse la terre sur près d’un mètre pour pouvoir s’hydrater.

La malchance continue de le poursuivre lui et son groupe, sur leurs terres natales, ils n’ont pas le droit d’y fouler un pied. Pourtant la nourriture y est abondante, tout comme l’eau qui se trouve dans des bassins parfaitement rectangulaires. Skippy perd plusieurs des siens, à coup de fusil, bien loin de sa distance d’attaque. Plusieurs chiens sont à sa poursuite, le kangourou se dirige vers l’eau, il attrape alors le chien qui commence à se noyer. Mais les renforts arrivent rapidement, tandis que le chien se débat sous l’eau. Son corps s’écroule à terre du haut de ses deux mètres et 90 kilogrammes, un trou se trouvant sur son torse musclé.

Les kangourous roux présents sur Histoire de Compagnie

  • Roger, un kangourou roux qui buzzé sur le net avec son imposante musculature. Mais son début de vie n’est pas aussi joyeuse, la mort aurait pu l’emporter comme beaucoup d’autre kangourou. Découvrez ce qui lui a sauvé la vie et le reste de sa vie.

Anecdotes sur le kangourou roux

  • Le kangourou roux est la plus grande des espèces de marsupiaux.
  • En cas de besoin, une femelle peut mettre en pause le développement d’un ovule fécondé, ce phénomène se nomme diapause.
  • Une femelle est toujours enceinte, sauf au moment où le petit kangourou remonte dans la poche.
  • Le premier-né est souvent une femelle.
  • C’est James Cook qui en fait la première description pour le monde occidental.
  • Kangourou vient d’une langue aborigène, gangurru qui faisait référence au kangourou gris, longtemps traduit comme je ne vous comprends pas.
  • Ils ne produisent que très peu de méthane, la flore intestinale pourrait alors être transféré aux bétails.
  • Ce sont ses reins qui lui permettent de boire et de résister aux fortes températures.
  • L’adoption de petit est une habitude courante chez les kangourous.

Sources le 03/05/2019

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
mattis dapibus Praesent libero Phasellus tristique non ultricies velit, fringilla id sed
%d blogueurs aiment cette page :