La chienne Smoky, entre guerre et thérapie

chien - Smoky - casque militaire

La chienne Smoky, entre guerre et thérapie. Image issue de Wikipédia

Les effets bénéfiques de la présence d’animaux auprès de malade est observé depuis le XVIII ème siècle. C’est dans le Yorkshire, Angleterre que la présence d’animaux permet de responsabiliser les personnes avec des problèmes psychologiques. Pendant la première guerre mondiale, les infirmières américaines emploient des animaux dans leurs hôpitaux avec les soldats traumatisés. De même, pendant la seconde guerre mondiale, de nombreux chiens offerts par leurs maîtres pour l’effort de guerre sont donnés. Mais ce n’est qu’en 1953 que l’effet des animaux est « découvert » avec l’interaction d’un enfant autiste et d’un chien de psychiatre, la zoothérapie se développe par la suite.

La guerre du Pacifique entre les Américains et les Japonais est dans la continuité de ces derniers contre les Chinois. Le Japon remporte de nombreux batailles et met en place de nombreux gouvernements fantoches dans une Chine divisée. Le soutien des Américains à l’empire du milieu face à celui du soleil levant, en font naturellement un ennemi. Surtout avec la décision de bloquer toute exportation de pétrole vers le Japon, les forçant à revoir leur stratégie. Ils attaquent les pays alentour, encore des colonies à cette époque, ainsi que Pearl Harbor. Les Américains déploient alors des hommes pour bloquer la volonté expansionniste du Japon, membre de l’Axe.

Une petite chienne dans le pacifique

Le lieu et la date de naissance ne sont pas certaines, mais il est fort probable que Smoky, soit née en 1943 quelque part en Australie. À l’âge d’un an, la petite yorkshire suit sa maîtresse, infirmière de profession, en Nouvelle Guinée. Mais pour des circonstances inconnues, elle se retrouve dans la jungle, se réfugiant dans un terrier près de la route, seule et affamée.

La petite chienne d’à peine vingt centimètres et pesant moins de deux kilos est secourue par un soldat américain. Il prend le poids plume entre ses mains, pour l’emmener loin de la jungle.

Mais ce dernier n’aime pas les chiens et la confie donc à un autre soldat. Il suppose alors que c’est le chien d’un soldat japonais et tente de lui donner des ordres. La petite chienne n’y répond pas, de même pour l’anglais. En mars 1944, elle rencontre celui qui deviendra son dernier propriétaire, le soldat William A. Wynne.

Au moment de leur première rencontre, Smoky est attaché à une roue, rasée grossièrement. Il l’échange contre deux dollars, trouvant une compagnie réciproque dans ce pays qui n’est pas le leurs. Pour le soldat, elle est un mystère, quelle est sa race comment elle est arrivée ? La petite chienne est la seule à connaître le secret de ses origines.

Plus qu’un chien de compagnie

chien - Smoky - soldat Wynne

Smoky avec le soldat Wynne. Image issue de dogs-in-history.blogspot.com

Là où les autres soldats regardent pour la énième fois le même film, ou bien joue au poker. Le soldat Wynne apprend des tours à la petite chienne. En à peine deux jours, Smoky sait faire la morte et très vite le tour se complexifie. Le soldat imite le bruit d’un tire de pistolet « bang » et le yorkshire s’écroule à terre, sans bouger, pouvant même être poussée et soulevée. Elle obéit au soldat que ce soit par la voix ou par un geste. Souvent, la petite chienne doit se cacher, les supérieurs n’appréciant pas la présence d’animaux dans les camps militaires.

Pour les bains, son petit gabarit lui permet de rentrer dans n’importe quoi. Mais le plus souvent c’est dans le casque du soldat qu’elle fait sa toilette. Smoky n’a pas de nourriture adaptée, elle partage celle du soldat, des rations, du lait en poudre et des pommes de terres déshydratées. Malgré ce régime, elle a repris des force et reste en bonne santé, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

Smoky, chien thérapeutique

En effet, le soldat Wynne est touché par la fièvre de la dengue en juillet 1944. Il se retrouve à l’hôpital et quelque temps plus tard, elle le rejoint, apportée par des camarades de son maître. Les infirmières ne peuvent pas s’empêcher de la caresser, demandant même si elles peuvent l’emmener. Non pas chez elles, mais pour voir les autres patients.

La chienne Smoky commence alors à faire le tour des chambres des autres soldats malades. Elle se laisse faire, rendant le sourire aux malades et aux blessés, les gens se regroupant autour de la petite chienne. Le soir, Smoky rejoint le soldat pour la nuit avant de recommencer le jour suivant la tournée des chambres pour les illuminer quelque temps d’un sourire. Le 14 juillet 1944, elle gagne un concours de mascotte d’un magazine, où Smoky est prise en photo dans son casque militaire.

Cette petite boule de poils pleine d’énergie ne fait pas que rendre le sourire, elle peut aussi donner des éclats de rire. Ainsi, la petite chienne tente d’attraper des papillons, mais pas ceux qui se trouvent dans les jardins, ceux de la jungle. Des Papillon de la Reine Alexandra qui peuvent mesurer jusqu’à 27 centimètres, soit bien plus grand que la petite chienne Smoky.

Smoky, chien de guerre

Après cinq jours de soin sous une tente pour le soldat, une permission lui est donné. Smoky part pour l’Australie, pour permettre à Wynne de récupérer. Ils se rendent alors dans les hôpitaux militaires de Brisbane pour y rencontrer les soldats blessés plus lourdement. Ces derniers s’attachent rapidement à ce petit être à l’apparence chétive. Ils souhaitent la prendre dans leurs bras et lui donner à manger. Pendant son séjour, Smoky leur montre les tours qu’elle connaît, faire du scooter ou bien sauter des obstacles. Même si l’exercice le plus remarquable, reste de marcher sur deux cordes raides les yeux bandés.

Smoky repris ensuite son quotidien, celui de camarade de soldat, changeant régulièrement de lieux de stationnement. Elle se rend alors, après la Nouvelle-Guinée, sur l’île de Biak, aux Philippines, à Okinawa et en Corée. La petite chienne, tout au long de son périple subit de nombreux raids aériens, mais aussi la colère du vent, des typhons. Elle le suit lors de douze missions aériennes ainsi que dans sa chambre noire quand il développe les photos.

Lors d’une mission, après avoir été déposé par hélicoptère, le soldat, la chienne Smoky et le reste de l’unité doit traverser une rivière. À trois heure du matin, le soldat Wynne se retrouve les pieds dans l’eau jusqu’au cou. Tandis que la petite chienne se trouve au sec sur le sac de couchage sur l’une des épaules du soldat.

Smoky, chien héros…

chien - Smoky - blouson

Smoky, en uniforme militaire avec son grade. Image issu de Wikipédia.

Pendant l’été 1945, sur un aérodrome des Philippines, la petite chienne Smoky réalise ce qui la rendra réellement célèbre, en sauvant plusieurs centaines de vies. Sur les côtés de la piste, les soldats s’agitent, tentant de résoudre un problème de taille, passé un câble téléphonique dans un tuyau de près de vingt mètres de long. Mais aucun homme ne peut y passer, avec en plus, à de nombreux endroits, des tas de terre qui bloque le passage même si la lumière est visible de l’autre côté.

C’est ainsi à la chienne Smoky que la mission est donnée. Dans le cas contraire c’est un travail de trois jours qui les attends, prenant ainsi le risque d’exposer les soldats et les avions à un bombardement japonais. Un ingénieur s’approche alors du petit chien et de son maître pour lui demander ce service.

…qui sauva plusieurs centaine de personne

Après un certain temps à se familiariser avec le terrain et les soldats, la petite chienne est laissée avec un ingénieur. Le soldat Wynne part de l’autre côté, il commence à l’appeler et Smoky avance lentement, une ficelle attachée à son collier. Elle se met à courir mais décide de repartir dans l’autre sens.

Le yorkshire entend son nom, dit avec insistance par le soldat Wynne de venir et la petite chienne retourne dans le tuyau. Elle passe les amas de terre, se faufile, rampant lentement, gémissant tout en continuant à avancer. À cinq mètres de la sortie, la petite chienne se mit à courir pour rejoindre le soldat. Pendant cinq minutes, tous la félicitèrent pour le service qu’elle leur a rendu. Ce jour-là elle sauve près de 250 soldats et de 40 avions.

La chienne Smoky, après la guerre

En novembre 1945, le soldat Wynne est démobilisé, Smoky l’accompagne alors dans sa ville natale de Cleveland. Entre temps, le yorkshire a été promu au rang de caporal. Elle apparaît dans des spectacles de Noël pour les services de police. La petite chienne fait des apparitions aussi avec des compagnies locales, de groupe de vétéran et même dans des cirques pendant l’été 1946. Elle est la stars du zoo de Cleveland lors d’un évènement spécial où se produit seize autres animaux.

L’ancien soldat se marie et part ensuite en lune de miel à Los Angeles, bien sûr, Smoky est du voyage. Les deux femmes du soldat ne s’aiment pas mutuellement. Pendant leur séjour, son maître trouve du travail comme dresseur de chien dans le cinéma. Smoky l’attend dans sa voiture pendant ce temps-là, sa présence pourrait distraire les autres chiens. Un soir, elle se fait remarquer par l’épouse d’un producteur qui lui fait quelques tours simples. Mais jamais Smoky ne fera de scène pour le cinéma.

Ils rentrent à Cleveland, une vie de chien domestique commence pour Smoky. Même si des représentations se font encore ici ou là avec de volontaires de la NACA. Elle se rend dans des maisons de retraite et des hôpitaux pour donner le sourire par sa simple présence. La petite chienne voit aussi l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille de Wynne.

Smoky, chien de spectacle

chien - Smoky - statue

La statue de Smoky à Cleveland. Image issue de goldenacresdogs.com

Finalement, Smoky et Wynne reprennent la route pour se produire dans tout l’Ohio. Elle arrive sur scène sur un tambour sur une musique de polka. Les enfants hurlent en la voyant et veulent tous la caresser après ses représentations. En 1948, le chien Smoky apparaît dans un programme pour la télévision. Mais lors d’une de ses premières représentations, elle a un accident. Pour le camoufler, Wynne se rapproche, la petite chienne pose ses pattes sur sa jambe et son museau dessus. Le public n’y voit qu’un moment touchant entre les deux compères.

En 1950, ils apparaissent régulièrement dans une émission pour enfant, l’ancien soldat est habillé en clochard. Smoky fait ses tours pendant 42 semaines. Ils sont aussi présents dans une émission de dressage chaque dimanche jusqu’en 1954. L’année suivante, la petite chienne à enfin droit à une retraite, mais pas forcément dans le calme et la sérénité avec neuf enfants dans la maison.

Sa mort qui dévoile son mystère

Smoky s’éteint dans son sommeil le 21 février 1957 à Parma Heights. Le lendemain une personne appelle la famille Wynne, annonçant que la petite chienne était peut-être la sienne. Avant les exploits de Smoky, la race est peu connue et le nombre de naissance peu élevé. Smoky avait pu revoir son ancienne propriétaire, vivant dans la même rue que la sienne. Smoky est enterrée dans une boite de munition de calibre 30 dans le Cleveland Metroparks, une réserve naturelle de l’Ohio.

Merci d’avoir lu cette biographie de cette chienne, petite par la taille, mais grande par ses actes. Vous possédez vous-même un yorkshire, laisser un commentaire pour la remercier de la présence de votre compagnon auprès de vous. Sur Histoire de Compagnie, découvrez bien d’autres biographies animales avec de belle rencontre. C’est le cas de l’ours Wojtek qui participa aussi à la seconde guerre mondiale avec une armée polonaise en exil. Mais aussi celle du raton laveur Oreo qui aurait pu ne vivre que quelque jour s’il n’avait pas été secouru à temps.

Ce que l’histoire retient de la chienne Smoky

Elle peut être considéré comme le premier chien thérapeutique. Elle aurait aussi permis de grandement populariser la race yorkshire aux États-Unis.

Média

Wynne raconte l’histoire de Smoky dans Yorkie Doodle Dandy: Or, the Other Woman Was a Real Dog, paru en 1996. Même si elle est citée dans de nombreux livres et articles de magazine ou de journal. Elle apparait aussi dans quatre livres sortis entre 2016 et 2019. Smoky est aussi le sujet de deux épisode de la chaîne américaine Animal Planet.

De nombreuse statues sont présentent à travers les USA, essentiellement dans l’Ohio, dont dans la réserve naturelle où elle repose. Les autres représentations se trouvent dans des lieux de formations pour vétérinaires. Une statue est aussi présente en Australie, devant un hôpital de la ville de Brisbane, où elle s’était rendu par le passé.

Sources

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
efficitur. ut id elit. mi, risus. mattis
%d blogueurs aiment cette page :