Dewey Readmore Books, le chat bibliothécaire

Dewey Readmore Books - chat

Dewey Readmore Books, chat de la bibliothèque de Spencer. Image provenant de Wikipédia.

Du froid de l’hiver à la chaleur d’une bibliothèque

C’est à la fin de l’année 1987 que naît le chat Dewey Readmore Books. Avant d’arriver à la bibliothèque, son passé est inconnu. Son histoire ne commence qu’en janvier 1988, un soir d’hiver glacial, alors âgé de seulement deux mois. Une nuit, lorsque les températures chutent, une personne le trouve et le transporte jusqu’à la bibliothèque. Une trappe s’ouvre, le chaton y est introduit, glissant pour se retrouver dans un espace clos et sombre. Mais à l’intérieur, il ne subit plus le supplice du vent glacial.

Il y passe un certain temps, après un bref rayon lumineux, les livres le percutent et s’accumulent sur lui. Dewey miaule pour montrer sa présence, alors que la faim et le froid jouent avec lui. Enfin la lumière brise les ténèbres où il se trouve. Le chaton vient d’être découvert par la directrice de la bibliothèque le lundi matin, alors que la température est de dix degrés à l’extérieur.

Quand, il apparaît à ses yeux, le chaton est gelé et tellement sale qu’elle pense que son pelage est gris. Après l’avoir réchauffé et nettoyé, sa véritable couleur se montre, un pelage cuivré assorti à ses yeux marron. Après un repas et leur bon soin, Dewey se met à ronronner et se laisse caresser. Il se rend au vétérinaire. Au vu des conditions, il est en bonne santé et leur donne un âge approximatif. Le personnel de la bibliothèque fixe arbitrairement sa naissance au 18 novembre 1987.

Son acception au sein de la bibliothèque

Dans certaines bibliothèques, il y a une tradition concernant la présence d’un chat, mais ce n’est pas le cas dans celle de la ville de Spencer dans l’Iowa. Après une demande auprès du conseil d’administration et municipal, Dewey devient le chat résident de la bibliothèque. Il est alors vacciné et stérilisé. Le chaton est nourri avec des dons du personnel et des habitants, jamais avec l’argent avec de l’argent public.

Pour qu’il soit baptisé, un concours est organisé auprès des habitants, 387 noms se voient soumis aux votes. Le chaton devient alors Dewey, faisant référence au système de classification des livres. Tandis que le personnel lui rajoute « Readmore Books ». Mais généralement, il se fait appeler simplement Dewey, ou encore « Dew » et « The Dew ».

Les gens qui le côtoient se demandent qu’elle puisse être sa race. Ils pensent d’abord à un croisé avec un persan. Puis à un Maine Coon, voir d’un chat des forêts norvégiennes. Mais finalement, cela reste un mystère, ses origines restent inconnues de tous.

La vie du chat Dewey Readmore Books

Dewey Readmore Books - chat - directrice de la bibliothèque

Dewey Readmore Books avec la directrice de la bibliothèque. Vicki Myron. Image provenant de nytimes.com

Avant l’arrivée du chat Dewey, la bibliothèque subit la récession économique de la ville. Un regain d’intérêt se fait pour la bibliothèque, les gens venant pour lire avec un chat sur les genoux. Mais les habitants ne sont pas les seules à venir à la bibliothèque pour venir voir Dewey. Des personnes font des détours ou viennent uniquement pour le rencontrer et prendre des photos. Il apparaît dans des articles de journaux, mais aussi à la télévision, apparaissant même dans au Japon !

Son quotidien dans la bibliothèque

Dewey Readmore Books prend ses habitudes dans la bibliothèque. Il insiste aux réunions du personnel et s’installe sur les genoux des gens qui viennent aux ateliers lectures. Il se laisse caresser par toutes les personnes qui viennent, y compris les enfants. Dewey grimpe sur les étagères, passant de l’une à l’autre, pour observer et faire la sieste tranquillement. Il aime aussi dormir dans des boites en carton.

Au moment des repas, il rejoint le personnel de la bibliothèque. Dewey reçoit alors un peu de yaourt et d’attention. Dans la réserve, sur toute une étagère, se trouve ses conserves. Le chat Dewey se montre très sélectif sur sa nourriture, n’acceptant qu’une seule marque. Y compris pour les ingrédients, n’aimant pas les fruits de mers. Il se lasse aussi rapidement de ce qu’il aime.

Dewey se montre très réceptifs à l’herbe à chat, ne pouvant y résister. Il aime aussi chercher des élastiques et les avaler, jouer avec sa laine rouge. Tout comme se promener entre les étagères en prenant place sur le chariot au moment de ranger les livres. Le soir venu, Dewey Readmore Books se retrouvent seul, s’installant où il le souhaite pour dormir. Le lendemain matin, il attend à la porte que la directrice ouvre la bibliothèque. Les week-end et les jours fériés, le chat Dewey se rend au domicile de la directrice.

Le dernier voyage de Dewey Readmore Books

Dewey Readmore Books - chat - chariot

Dewey Readmore Books sur le chariot de rangement des livres.

Un jour, la bibliothèque est fermée pour rénovation pour une période de trois semaines. Le chat Dewey se rend, durant cette période, dans la maison de la directrice. Il prend l’habitude de se poser devant les fenêtres pour y apprécier l’air frais et le chant des oiseaux. Ainsi, une fois de retour dans la bibliothèque, Dewey profite d’un moment d’inattention du concierge pour se faufiler dehors. Mais depuis qu’il avait été recueillit, Dewey n’a plus jamais été seul et sa nourriture lui est offerte chaque jour. Après cette expérience de liberté extrême pour le chat, il finit par rentrer. Dewey leur apparaît sale, mais cela ne les empêchent pas de montrer leur affection envers lui. Cela reste sa seule expérience en solo à l’extérieur.

Durant la dernière année de sa vie, Dewey Readmore Books souffre de problème digestif ainsi que d’une maladie hyperthyroïdienne. Il perd près de la moitié de son poids, passant de quatre kilos pendant sa jeunesse, à deux kilos. Peu avant sa date anniversaire, une tumeur à l’estomac est découverte, qui lui provoquait une souffrance permanente. Le chat Dewey est euthanasié le 29 novembre 2006 à l’âge de 19 ans. Il est incinéré au crématorium local qui le fait gratuitement. Ses cendres sont ensuite enterrées sur le terrain de la bibliothèque avec une pierre commémorative.

Histoire de Compagnie vous remercie de votre lecture, laissez un commentaire et partager cette biographie. D’autres animaux ont été sauvé d’une mort grâce à la volonté de certaine personne. C’est ainsi le cas du raton laveur Oreo, nait dans une église pour arriver dans le monde du cinéma. Ou encore du kangourou Roger, sauvé de la poche de sa mère morte.

Ce que l’histoire retient du chat Dewey Readmore Books

Il aura permis à une petite ville de renaitre.

Média

La directrice de la bibliothèque, qui a pris sa retraite après le décès du chat, écrit plusieurs livres réelles et fictifs. Le premier paru en 2008 se nomme Dewey: The Small-Town Library Cat Who Touched the World, qui devient un best-seller. En 2010, paraît son deuxième livre, Dewey’s Nine Lives. Entre temps, elle écrit deux histoires pour les enfants, un livre d’image Dewey: There’s a Cat in the Library! Et Dewey: The Library Cat, pour l’apprentissage.

Au cours de l’année 2008, un film avec Meryl Streep est en préparation mais le script final n’a pas été approuvé, annulant le projet en 2012.

Sources

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Un biographe amateur dit :

    Par rapport à ma dernière biographie que j’ai trouvée trop longue, je vous invite à aller voir Native Dancer, je trouve celle-ci trop court. Oui, je ne suis jamais content ! Dans les faits, je pourrais, Dewey Readmore Books aurait pu rentrer dans une catégorie de biographie que je n’ai jamais mis en place, “les histoires trop courtes”. Le but serait de vous présenter des histoires d’animaux sur lequel, je ne trouve pas beaucoup d’information. Mais dans les faits, il y a des histoires encore plus courte que celle de Dewey Readmore Books. Elles feront un jour leur apparition, malheureusement.

    Vous avez certainement lu la biographie si vous lisez ce commentaire, je l’ai simplement nommé Dewey, plutôt que de mettre son nom entier. Cela était certainement une occasion pour les bibliothécaires de faire une sorte de message subliminale. Les gens venaient voir le chat, se rappelaient forcément son nom, et pouvaient associer leur amour pour le chat à celui de livre. Après ce n’est pas non plus un mauvais message. J’ai vraiment douté que Dewey Readmore Books était son nom complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
luctus dictum eleifend sit elit. venenatis
%d blogueurs aiment cette page :